Voyager à Porto en bateau

Porto a été notre première escale touristique qui correspondait pleinement à notre mode de vie antérieur à notre aventure actuelle. Porto est une destination idéale pour une escapade en avion à l’occasion d’un week-end prolongé. Aussi, nous étions vraiment contents d’avoir substitué le voilier à l’avion.

Le port de porto leixoes

Dans la matinée du 21 août, nous sommes arrivés à Porto, plus précisément au port de Leixoes (qui est un peu moins cher que l’autre Marina plus proche du centre ville). Comme je l’indique plus haut, cette marina n’est pas trop chère, il ne faut donc pas s’attendre à un haut niveau de service. Les sanitaires sont passables, l’eau n’est pas vraiment chaude et l’état de vétusté des catways fait plutôt peur.

découverte du centre ville, mixant architecture baroque et moderne

Ces détails matériels mis de côté, nous avons été absolument charmés par Porto. Dès le soir de notre arrivée, nous avons sauté dans un vtc pour aller prendre le pouls de la ville. Il faisait encore chaud bien qu’il soit 19h passé, les rues étaient vivantes et les terrasses commençaient à se remplir. La lumière sur la ville était époustouflante. Nous avons arpenté les rues entre la place Carlos Alberto et le Douro en quête de notre premier resto portugais. Nous l’avons choisi un peu au hasard et n’avons pas été déçu. Nous avons pris un menu tapas permettant de découvrir les petits plats locaux. La soupe de choux était excellente et les viandes et poissons en sauce à tomber par terre. Durant cette première soirée à Porto, nous avons réalisé que pour la première fois depuis notre départ nous avions vraiment substitué le voilier à l’avion. Quelle victoire personnelle, c’était grisant. Nous nous sommes aussi amusés de faire du tourisme dans une grande ville et de rentrer à la maison le soir. Pendant les jours qui ont suivis, nous avons dévoré la ville comme deux boulimiques. Nous avons courus les ruelles, visité la cathédrale, des musées, des boutiques anciennes… Cette architecture baroque, avec ses azuléjos aux couleurs bleues ou acidulées, mêlée à des bâtiments modernes et à des immeubles décrépits insuffle une ambiance poétique qui nous a vraiment séduits.

ravir ses papilles

Côté bouche, nous avons aussi fait de belles découvertes. Nous nous sommes essayé à l’incontournable dégustation de Porto dans le quartier Vila nova Gaia où nous avons aussi goûté le Porto tonic ; un petit breuvage frais fort plaisant. Nous avons mangé les célèbres pastel de nata ainsi que le pain noir traditionnel.

L’offre culturelle, gastronomique et l’agitation de la ville sont dynamisantes. Les musiciens à chaque coin de rues vous donnent le sourire et l’envie de savourer l’instant présent.

Afin d’emporter un peu de ce ravissement des papilles avec nous, nous sommes allés faire l’approvisionnement en frais au marché de Matosinhos qui vaut le détour même sans vouloir faire ses courses. Ce lieu est assez emblématique de la vie locale avec les petits producteurs de la vallée du Douro, la pêche, les mamas super souriantes.

Le rez-de-chaussée comporte des étales de poisson gargantuesques et le premier étage est dédié aux animaux vivants, aux plantes et aux fruits et légumes.

Les fruits et légumes étaient de bonne qualité et semblaient tout droit sortis du jardin, comme chez mes grands parents, un vrai régal.

L’heure du départ

Après cette escale colorée et savoureuse, nous avons de nouveau préparé Vitavi en vue de la traversée de 4 à 5 jours pour l’archipel de Madère : cuisiner pour avoir des snacks et petits plats prêt-à-manger, ranger, faire le plein d’eau, etc.