Retour sur un an de préparation pour un tour du monde à la voile

Cela fait déjà un mois que nous avons emménagé sur Vitavi, le départ approche et nous profitons de ce temps un peu suspendu pour regarder en arrière et réaliser le chemin parcouru en un an.

Un an pour se préparer à mettre les voiles

A la fin du mois de juin l’année dernière (2018), nous quittions notre appartement et nos jobs parisiens pour nous installer au bord de la mer, préparer notre futur bateau et naviguer le plus possible. Le pari était tout de même un peu osé, et nous l’avons tenu.

 

Dès l’été dernier, nous nous sommes mis en quête du voilier qui deviendrait le support de notre aventure à deux. En septembre dernier nous avions acheté Vitavi et passions une première semaine à naviguer sur notre bateau avec un Skipper pro. Comme nous n’avions jamais été en position de chef de bord ou de propriétaire de bateau, nous voulions absolument faire une prise en main sérieuse.

 

La semaine terminée, nous nous sentions tout à fait aptes pour partir en solo sur de petites navigations dans un premier temps, puis sur des traversées plus conséquentes. Nous avons débuté « petits bras » avec des journée à 30 milles nautiques, ce qui correspond à 55 kms environ, pour aujourd’hui faire des traversées de plusieurs jours sur une base de plus de 150 milles nautiques. 

 

En 6 mois passés sur l’eau en cumulé, nous avons parcouru quelques 1600 milles nautiques dans des conditions variées et volontairement sportives parfois. (Eh oui, il fallait voir ce que Vitavi a dans le ventre, tout comme nous !)

 

Côté apprentissage technique, nous avons développé des compétences variées : menuiserie, couture, mécanique, électricité, plomberie, météo, routage… et j’en passe. La préparation nous a forcé à mettre les mains dans le cambouis pour faire face à tout type d’avaries sur le bateau.

Nos choix équipements et sécurité

Vitavi est un voilier de voyage, il était donc plutôt bien équipé dès le départ. Nous avons toutefois décidé d’ajouter quelques équipements supplémentaires pour plus de sécurité et de confort.

 

Équipements déjà présents (et pour certains incontournables)

  • Panneaux solaires
  • Hydrogenerateur
  • Pilote automatique 
  • Système AIS
  • Détecteur Mer Veille
  • Balise epirb ocean link
  • Balise individuelle mob ais
  • Balise individuelle mob srasat 
  • Perche mob 48
  • Système détection départ de feu dans la cale moteur avec extincteur automatique
  • extincteurs dans le carré et le cockpit
  • couverture anti-feu
  • système de pompe de cale à déclenchement automatique

 

Équipements que nous avons rajoutés

  • Radar Furuno en WiFi 
  • Régulateur d’allure : alternative au pilote automatique 100% mécanique 
  • Spi (pour les petits airs)
  • Nouvelle voile d’avant (génois)
  • Remplacement d’équipements trop fatigués et risquant de nous lâcher (winch, bloqueurs, ferrures diverses, etc)
  • Remplacement du gréement courant (tous les cordages nécessaires pour naviguer à la voile)
  • Nouvelle antenne AIS sur le portique à l’arrière (utile en cas de démâtage)
  • Système de récupération de données météo par satellite, Iridium Go
  • Nouveaux matelas (parce que bien dormir c’est aussi un peu de la sécurité ^^)
  • Des gilets off shore confortables + longes largables sous charge

Ndlr : Cette liste est sûrement non exhaustive mais il y a le principal !

Notre nouvelle philosophie de vie

Avec notre voilier-maison nous mêlons moyen de transport responsable et nouveau mode de vie minimaliste et nomade. Cette aventure, qui débute tout juste, nous incite à interroger le mode de vie citadin contemporain que nous avions jusqu’ici en région Parisienne. 

Nous expérimentons déjà la vie 100% piétonne à terre, la nécessité de faire attention à notre consommation d’eau douce, de gaz, etc.

Nous vous raconterons au fil du temps, comment tout cela se passe.

 

Pour ceux qui souhaitent savoir comment nous suivre ou nous contacter, nous avons prévu un article à cet effet : ici (le lien arrive bientot)