La prise en main de Vitavi

Nous avons acheté Vitavi pour réaliser un projet fou [ ndlr : au final c’est presque commun dans le petit monde de la navigation ] de tour du monde à la voile. Notre Sun Magic 44 est notre tout premier bateau, et jusqu’ici nous avons navigué sur des embarcations nettement plus petites ; plus proches des 9 mètres de long que des 13,5.

 

Ayant la tête sur les épaule et plutôt les pieds sur terre, il nous a donc sembler sage et enrichissant de nous faire accompagner pour prendre en main notre voilier.

Ne pas hésiter à faire appel à un pro

Afin d’être plus sereins pour nos premières sorties seuls sur Vitavi, nous avons décidé de faire appel à un skipper et d’organiser une sorte de semaine intensive pour devenir chef de bord.

Nous avons cherché des annonces de skippers pro sur la bourse aux équipiers et fait passé notre requête sur des groupes Facebook par un ami navigateur semi-pro. Nous avions retenu trois profils et après quelques coups de fil, nous avons choisi Matthieu.

Mathieu a fait bcp de choses : de la pêche en mer du nord, du charter dans le Pacifique, du convoyage, il a même été matelot sur des vieux gréements… Il ne paraissait pas hyper à l’aise au téléphone mais il semblait compétent. On débrief sur le programme tour du monde, la préparation, les réponses qu’ils donnent montrent qu’il connaît bien son sujet.

Nous nous sommes donc donnés rendez-vous directement au bateau 10 jours plus tard.

Dès son arrivée Mathieu a commencé par un tour complet du bateau, il nous a fait monter au mat pour vérifier toutes les drisses, puis il a jeté un oeil à l’équipement général, de sécu et à la caisse à outil.

 

“Ok, il est top votre cannot, on peut partir tranquille”

 

Premier point rassurant : un pro trouve que le bateau est bien. Après notre ascenseur émotionnel post achat, c’était bon à entendre.

Passer en revue les indispensables de la navigation

Nous sommes parti vers 13h et les leçons intensives n’ont pas tardé à commencer. En cinq jours, nous avons beaucoup navigué, manoeuvré et appris à connaître le comportement de notre bateau.

Notre programme d’entraînement navigation en bref :

    • Test du bateau sous toutes les allures, dont un près très serré avec une belle gite qui faisait tremper les hublots
    • Réglages et test de la voilure en fonction des allures
    • Utilisation et vérification de l’état de toutes les voiles : GV, génois of course, mais aussi trinquette et tourmentin
    • Poser l’ancre dans un mouillage en fonction des contraintes météo (houle et vent)
    • Manoeuvrer au port
    • Récupérer un homme à la mer :  le quick stop et la version à la voile
    • Utiliser les courants
    • Naviguer dans de forts courants (gros coef’ dans le golf du Morbihan)
    • Trouver et utiliser la barre de secours

Après ça, nous avons navigué jusqu’au premier week-end de novembre, pour notre plus grand plaisir !

Aujourd’hui (ndlr : le 23 novembre) Vitavi est sorti d’eau pour l’hiver et se prépare pour quelques rénovations, réparations et améliorations.