Madeira, visite de Funchal et rando

Madère est une belle île multi-facettes comme ses comparses de l’Atlantique Est. Nous y sommes passé un peu vite, toutefois cette escale de 5 jours nous a donné envie de revenir plus longtemps ; surement en backpack pour parcourir l’île en itinérance.

La marina Quinta do lorde

De Porto Santo, nous avons fait une petite journée de navigation pour rejoindre Madère. Nous avons à peine eu le temps de hisser les voiles, de jeter une ligne de traîne que la traversée touchait déjà à sa fin. Il faut dire que nous avons fait une pêche miraculeuse cette journée-là ! 

Nous avons choisi de nous rendre à la marina de Quinta do Lorde, un resort situé au nord est de l’île. Ce n’était pas très pratique pour visiter l’intégralité de l’île mais les installations étaient très confortables. Et puis, tous les équipages rencontrés à Porto Santo nous ont dit que le port de Funchal était plein. Depuis, nous avons décidé de ne plus écouter les rumeurs de ponton, car depuis, nous avons toujours trouvé une petite place dans des lieux réputé complets.

Bon à savoir si vous allez à Quinta do Lorde : il y a 40% de réduction pour les adhérents de l’association Sail The World. Une bonne surprise pour nous qui avions adhéré pour nos stages de préparations au voyage en fin d’année 2018.

Visite de Funchal et découverte du patrimoine madérien 

La ville de Funchal est surprenante, elle s’étend sur une bute très raide avec le jardin tropical Monte Palace perché sur les hauteurs et le centre ville au bord de la mer.

Nous n’avons dédié qu’une journée à la visite de Funchal en raison de notre court séjour, je pense toutefois que l’on peut passer plusieurs jours à explorer ses rues, arpenter ses musées et flâner dans ses parcs.

Nous avons beaucoup aimé le musée de la photographie et le jardin tropical du Monte Palace. Le marché des Laboureurs vaut aussi le détour mais nous avons peu apprécié le comportement “collant” des vendeurs. 

Deux belles randos

Madère est assurément un paradis pour les randonneurs. Il y a de nombreux GR qui parcourent l’île de long en large, avec des niveaux de difficultés variés. Notre choix s’est arrêté sur la pointe São Lourenço, que l’on pouvait faire en partant à pied de la marina, et sur le très fameux Caldeirao verde (chaudron vert), une randonnée qui longe des canaux d’irrigation, les célèbres levadas, au milieu d’une dense forêt.

Malheureusement pour nous, nous n’étions pas à Madère à la meilleure saison. Il semble que mai – juin soit idéal car c’est la période de floraison des orchidées, hortensias et des agapanthes. L’île est naturellement foisonnante de fleurs de toutes les couleurs, c’est magnifique !

La traversée pour les Canaries

De Madère, il nous a fallu tout juste 48h pour ralier Gran Canaria. Nous avons hissé le spi dans la baie de Funchal entourés de plusieurs dizaines de dauphins – un moment assez magique – et nous l’avons affalé deux jours plus tard au petit matin. Quelques heures plus tard, nous arrivions à Puerto de la luz à Las Palmas.