Par où et comment commencer sa transition écologique et solidaire ?

Julien Vidal, fondateur de Ça Commence Par Moi (CCPM) tente d’accompagner tous ceux qui se pose cette fameuse et très actuelle question.

 

A l’heure où la transition écologique et solidaire devient une urgence vitale, les citoyens du monde entier se réveillent. Chacun se demande comment redresser la situation.
Et si pour changer le monde, il fallait commencer par soi ?

 

Gandhi disait  “soyez le changement que vous voulez voir dans le monde”, CCPM nous aide à mettre cela en oeuvre au quotidien.

Fiche d’identification de l’initiative

En bref, CCPM c’est kwa ?

 Ça commence par moi est une association qui facilite les transitions écologiques individuelles grâce à différents outils pédagogiques

 

Sa mission

Redonner aux citoyens les moyens de changer le monde

 

Son but ?

Participer à la construction d’une société plus respectueuse
de l’environnement et des individus

Pour ceux qui souhaitent approfondir

J’ai découvert Ça Commence Par Moi sur Instagram, grâce aux posts proposant des actions concrètes, des eco-gestes, etc. L’approche positive, motivante et inspirationnelle m’a tout de suite plu et donné envie d’aller voir plus en détail. J’ai donc fait mes recherches sur le projet et j’ai décidé de contacter Julien directement.

 

Nous avons parlé d’expatriation, des conditions de vie des peuples de certains pays d’Asie, de l’accroissement des inégalités, du changement climatique, de l’urgence d’agir, de notre projet de vivre sur un bateau pendant deux ans avec des ressources limitées… Nous étions plutôt raccord !

 

Donner l’envie et les moyens de participer à la transition 

Pour certains, la transition écologique se joue uniquement au niveau de grands groupes et des états. Ils tiennent alors un discours défaitiste car ils considèrent que tout est perdu, que tout ce petit monde est corrompu ou s’en fiche.

 

Pour prouver que chacun peut changer le monde chaque jour, Julien Vidal a relevé le défi d’adopter un éco-geste par jour pendant un an. Il a considérablement réduit son impact écologique. Ainsi, si tout le monde vivait comme Julien, nous consommerions les ressources de 0,8 planète chaque année. Un pas dans le bon sens qui peut nous permettre d’être un peu plus optimiste en ce qui concerne l’avenir sombre que les scientifiques nous promettent.

Fort de l’expérience de Julien, CCPM propose de renouer avec un état d’esprit positif en reprenant le pouvoir sur sa vie et en débutant sa transition individuelle. Chaque décision prise par un citoyen, consommateur, peut faire bouger les choses.

CCPM donne ainsi accès à 400 gestes éco-citoyens concrets pour participer à la transition quelques soient ses moyens, ses talents, son temps disponible.
Les actions sont réparties par catégories, ce que je trouve très pratique, ce qui permet de commencer par un sujet avec lequel on se sent à l’aise.

Fédérer une communauté active et informer : Ça commence par nous

CCPM ne propose pas seulement des actions à vivre tout seul dans son coin, l’association a également créé le groupe Facebook Ça commence par nous. Celui-ci fédère une communauté de 88 100 citoyens engagés au quotidien pour la transition écologique.

Sur ce groupe, on partage des bons plans, des initiatives, des actions militantes, des informations… Cette émulation encourage à garder le cap voir même à accélérer la transition. C’est aussi ça l’inspiration !

Dans ce sens, Raje radio et CCPM ont mis en place une émission hebdomadaire (le mardi à 13h) pour mettre en lumière des invités inspirants, acteurs du changement à travers leur activité principale. 

On retrouve notamment Ticket for change, Ecosia, Lamazuna, La Nef, Enercoop, Zero waste et bien d’autres.

Et Citoyens au vent dans tout ça ?

Notre démarche rejoint beaucoup celle de Julien : expérimenter des alternatives et prouver qu’elles peuvent avoir un vrai impact ; même peut-être changer le monde, qui sait ?!

Nous voulons ainsi montrer que l’on peut vivre autrement, avec moins ; que l’on peut voyager autrement, sans avion ; et que l’on peut prendre son temps.